Smallville Site Web

La création de Smallville

De la toute première idée jusqu'au tournage de l'épisode pilote, découvrez comment la série a été créée...

Première idée

Début 2001, les dirigeants de la chaîne américaine WB sont inquiets. En effet, les taux d'audience de "Roswell" et de "Dawson", deux de leurs séries phares, ne cessent de s'effriter. Malgré le succès toujours incontestable de "Charmed" et "7 à la maison", la chaîne a besoin d'une nouvelle série événement. Un programme capable de devenir un véritable phénomène. Pete Roth, l'un des patrons de la chaîne WB, a alors l'idée de mettre en chantier une sériez sur la jeunesse de Bruce Wayne, qui deviendra plus tard Batman. Malheureusement, il ne parvient pas à obtenir les droits pour adapter la vie du super héros sur le petit écran. Persuadé que son idée de revisiter la jeune d'un futur super héros est bonne, il décide alors de trouver un autre personnage de bande dessinée dont il pourrait raconter l'adolescence. Le nom de Superman, l'un des super-héros les plus populaires au monde, s'impose alors de lui-même. Cette fois-ci, il réussit à obtenir les droits d'adaptation de la bande dessinée. La machine est en marche...

Les cerveaux de "Smallville"

Pour concevoir cette nouvelle série, qui trouve tout de suite en "Smallville" un titre approprié, Pete Roth fait appel à Alfred Gough et Miles Millar, deux scénaristes talentueux qui ont notamment écrit l'intrigue de "L'arme fatale 4" et le script de "Shangai kid", avec Jackie Chan. Dès le début, Gough et Millar deviennent ainsi les deux têtes pensantes et les vrais créateurs de la série. Grands fans des films de "Superman" avec Christopher Reeve, Gough et Millar sont bien décidés à imposer leurs idées : pour eux, hors de question de voir Clark Kent en costume de Superman. Hors de question aussi de voir le futur super-héros voltiger dans les airs. Le Clark Kent qu'ils veulent montrer sera un adolescent qui découvre progressivement ses pouvoirs. Si Gough et Milar ont bien l'intention de rester très fidèles à l'esprit de la bande dessinée et de la mythologie de Superman, ils n'en prennent pas moins quelques libertés, notamment pour montrer la manière dont le super héros arrive sur Terre. Ils ont ainsi l'idée de la pluie de météorites au cours de laquelle Clark débarque sur planète bleue. Non seulement cette séquence deviendra l'une des plus marquantes de la série, mais elle aura aussi pour fonction d'introduire la kryptonite (les météorites vertes) dont les mystérieuses influences sur Clark et les êtres humains permettent de nombreuses intrigues.

Des rôles à attribuer.

Rapidement, Gough et Millar engagent David Nutter pour réaliser l'épisode pilote de "Smallville". Nutter est un grand professionnel de la télévision. C'est notamment à lui que l'on doit les premiers épisodes de "Roswell" et de "Dark Angel". Il apparaît donc comme l'homme idéal pour lancer "Smallville". En collaboration avec lui, les producteurs se lancent ensuite dans une étape qui sera décisive pour le succès de la série : le casting. Pour les trois rôles principaux de "Smallville" (Clark Kent, Lana Lang et Lex Luthor), de gigantesques auditions sont organisées aux Etats-Unis et au Canada, là où se déroulent les prises de vues de la série. Jour après jour, les producteurs visionnent ainsi des centaines de K7 vidéo pour trouver ceux qui seront les futures stars de "Smallville". La première personne à être engagée est Kristin Kreuk, qui attire immédiatement l'attention du réalisateur. "Dès que j'ai vu son bout d'essai, j'ai su qu'elle était la personne idéale pour interpréter le rôle de Lana Lang, déclare-t-il. Dès lors, nous n'avions plus besoin de poursuivre nos recherches."

Pour le rôle de Clark Kent, les producteurs recherchent avant tout un visage inconnu du public. En effet, ils ne veulent pas d'acteur qui soit déjà identifié à un rôle précis. Malheureusement après avoir auditionné des centaines de comédiens, les producteurs n'ont toujours pas trouvé la perle rare. Or, un beau jour, alors qu'il se rend dans une agence de casting, David Nutter tombe sur la photo de Tom Welling, un jeune homme de 24 ans en qui il voit tout de » suite l'homme idéal pour incarner Clark Kent. Pourtant, Tom n'est pas intéressé par un rôle dans "Smallville", car il voudrait se consacrer au cinéma. De plus, l'idée de jouer dans ce qu'il croit être un simple produit dérivé de "Superman" ne le passionne pas. Malgré tout, Nutter parvient à convaincre Tom d'enregistrer un bout d'essai, à l'issue duquel il se montre plus que convaincant. En lisant le scénario du premier épisode, les a priori de Tom sur "Smallville" sont complètement balayés. Il comprend qu'il ne peut pas rater cette occasion de jouer dans une série qui risque de marquer son époque. Après quelques jours de réflexion, Tom prend enfin sa décision et accepte le rôle de Clark Kent. Les producteurs, quant à eux, poussent un "ouf" de soulagement...

Quelques semaines plus tard, Michael Rosenbaum est à son tour engagé après avoir auditionné à deux reprises. C'est son audace et son charisme qui lui ont valu d'obtenir le rôle de Lex Luthor : "Pour son deuxième essai, Michael devait être filmé en gros plan et lire son texte. Nous lui avions bien précisé de ne surtout pas bouger pour rester dans le champ de la caméra. Or, contre toute attente, il s'est mis à arpenter la pièce de long et en large, en improvisant merveilleusement. Nous avions trouvé notre Lex Luthor..."

Succès immédiat.

Après l'attribution de tous les seconds rôles, le tournage de "Smallville" peut enfin commencer. Les prises de vue du pilote s'étalent sur cinq semaines, une durée inhabituellement longue pour un épisode de série télé. En effet, la durée moyenne de tournage d'un épisode de série est d'une dizaine de jours. Or cette fois-ci, d'énormes moyens ont été mis en place pour ce tout premier épisode. Les producteurs désirent que ce pilote soit tout simplement parfait. Après quelques jours de tournage, les premières séquences montées sont présentées aux responsables de la chaîne WB. Impressionnés par ce qu'ils viennent de voir, ceux-ci décident sur le champ de commander 20 épisodes supplémentaires ! "Smallville" est donc assuré de vivre au moins une année, et ce avant même la diffusion du premier épisode, un fait plutôt rare aux Etats-Unis. Heureusement, les responsables de la chaîne ne vont pas regretter d'avoir tout misé sur cette nouvelle série. En effet, le 16 octobre 2001, date de la diffusion de l'épisode pilote, le public est au rendez-vous. En l'espace de quelques jours, "Smallville " créé l'engouement. Du jour au lendemain, les acteurs de la série deviennent des stars. La machine est désormais lancée et l'on se demande bien aujourd'hui ce qui pourra l'arrêter...

Facebook

Publicité

Nuage de tags