Smallville Site Web

Interview de Jensen Ackles dans Séries Mag n°34

Jensen Ackles

Pour succéder à Clark dans le coeur de Lana, il fallait un acteur d'exception. Jensen Ackles s'est aisément laissé convaincre de tenir le rôle de Jason dans Smallville. Pourtant, l'acteur risque de bientôt faire ses adieux à la série. Explications.

Tu n'en es pas à ta première série, qu'est-ce qui t'a poussé à jouer dans "Smallville" ?
Pour me préparer pour le rôle, j'avais demandé aux producteurs de m'envoyer les cassettes des trois saisons de "Smallville". Evidemment, j'ai adoré et mes potes aussi. Seulement, ils étaient furieux que j'accepte le rôle de Jason parce qu'ils se sont dit que j'allais gâcher la série pour eux ! [rires] "Smallville" est la cinquième série dans laquelle je joue après notamment "Dawson" et "Dark Angel", pourtant je suis toujours aussi émerveillé quand j'arrive sur un plateau. En fait, j'ai du mal à croire qu'on me donne encore du travail. Quand j'ai commencé dans le métier, ma famille m'avait fait promettre de revenir à la maison pour entrer à l'université si je ne trouvais pas de travail au bout de six mois. Comme vous pouvez le constater, des années après je suis toujours dans le coup et aujourd'hui mes parents sont très fiers de moi.
Es-tu proche de ta famille ?
Oui, l'année dernière par exemple, pour Noël, nous avons tous enregistré un album de chansons ensemble que nous avons ensuite envoyé à nos amis et à nos proches. C'était une idée géniale, je trouve. Une façon de montrer notre attachement, mais ne comptez pas trouver cet album dans le commerce. C'était un tirage très limité ! [rires]
Qu'est-ce qui t'a le plus impressionné sur le plateau de "Smallville" ?
Honnêtement la beauté de Kristin Kreuk. Je sais que ce genre de déclarations a fait croire au public que j'étais amoureux d'elle, mais ce n'est pas le cas. J'apprécie simplement sa beauté et sa gentillesse.
Est-ce que tu as une petite amie ?
Non, pas pour le moment, et on ne peut pas dire que je cherche activement. Mais si je rencontrais quelqu'un qui me plaise, je ne tournerais pas les talons ! C'est juste que je suis très timide avec les filles, je suis incapable de draguer. Quand une fille me plaît, je sais pas comment aller l'aborder.
Qu'est-ce que tu fais pendant tes loisirs ?
Ça va vous surprendre, mais j'adore les bons vins, je vais souvent visiter la région de Napa Valley en Californie, là où sont produits les meilleurs vins du pays.
Que peux-tu nous dire sur l'évolution de Jason ?
Il aime sincèrement Lana, mais ses bonnes intentions ne seront peut-être pas suffisantes pour maintenir leur relation à flot...
Contrairement à d'habitude, sur "Smallville", j'ai eu l'occasion de vraiment travailler avec les scénaristes sur l'évolution de Jason. Je me suis battu pour le rendre plus intéressant, car la star de la série c'est Clark, et je ne voulais pas que Jason soit la cinquième roue du carrosse. Il fallait que ma présence dans la série apporte quelque chose à l'histoire.
Comment as-tu été accueilli sur le plateau de "Smallville" ?
Très bien. C'est un peu comme être un nouvel élève dans une école inconnue, mais tout s'est très bien passé. En plus, comme j'étais fan de la série, je savais qui faisait quoi. C'était même étrange dans un sens, car il y a quelques années, j'avais auditionné pour le rôle de Clark en même temps que Tom Welling. La distribution de la série est géniale et ils s'entendent tous très bien. C'était une expérience très agréable.
A t'entendre, on a l'impression que "Smallville", c'est fini pour toi ?
Je ne peux pas trop en dire. Rien n'est sûr. Mais il est vrai que la saison prochaine, je vais tourner dans une nouvelle série intitulée "Supernatural" avec Jared Padalecki ["Gilmore Girls", ndlr]. Nous tenons le rôle de deux frères qui traversent les Etats-Unis et rencontrent toutes sortes de phénomènes étranges. La série est très influencée par les films d'horreur japonais, avec des scènes de terreur plus psychologiques que sanglantes. Comme je tiens la vedette de cette série, à vous de déduire ce qui va arriver à mon personnage dans "Smallville"...

Facebook

Publicité

Nuage de tags