Smallville Site Web

Interview de Kristin Kreuk dans Séries Mag n°20

Comment es-tu devenue comédienne ?
Je faisais du théâtre au lycée, mais sans penser un seul instant à en faire mon métier. A l'époque, je voulais aller à l'université pour étudier la médecine légale et la criminologie. L'idée d'aider la police à résoudre des crimes me fascinait. Mais, en 1999, mon professeur d'art dramatique m'a encouragée à passer une audition pour "Edgemont", une série canadienne qui se déroule dans un lycée. J'ai suivi ses conseils et, à ma grande surprise, j'ai tout de suite été engagée. J'étais terrifiée, mais je ne pouvais pas rejeter une telle offre. J'ai donc accepté et les choses se sont enchaînées naturellement. L'année d'après, j'ai auditionné pour le rôle de Lana dans "Smallville", qui est tourné au Canada, à Vancouver, ma ville natale. Là, aussi incroyable que cela puisse paraître, j'ai encore été choisie ! Il faut dire que j'étais très détendue pendant les auditions car j'étais persuadée de n'avoir aucune chance.
Tu as très peu d'expérience professionnelle, comment as-tu fait pour te mettre au niveau de tes partenaires ?
J'ai travaillé d'arrache-pied. Avant de faire de la télévision, je n'avais joué que dans des pièces de théâtre au lycée. J'avais l'habitude de jouer sur scène en faisant de grands mouvements et en poussant ma voix pour qu'on m'entende au fond de la salle. J'ai dû désapprendre tout cela, parce que la télévision, c'est exactement le contraire. Bien que je déteste les caméras et les appareils photo, j'ai dû m'habituer aux gros plans et à un jeu plus minimaliste. Heureusement, j'apprends vite.
Qu'est-ce qui t'attire dans le fait de jouer tel ou tel rôle ?
La psychologie du personnage et la possibilité d'exprimer des émotions que je n'oserais pas extérioriser dans la vie de tous les jours. Au départ, je pensais que jouer à la télévision me permettrait de gagner de l'argent afin de payer mes études. Mais, depuis que je joue dans "Smallville", j'ai décidé de laisser tomber l'université. J'adore ce métier. Je travaille avec un groupe de personnes très talentueuses et je fais des choses que je n'aurais jamais imaginées. Mais c'est aussi très effrayant.
Pourquoi ?
Je suis très timide et ce n'est pas facile pour moi d'être une célébrité qu'on reconnaît dans la rue. Je suis sociable et j'aime rencontrer de nouvelles personnes et parler avec elles, mais je suis très mal à l'aise quand des inconnus m'abordent. Je ne sais pas quoi leur dire. Mais je ne me plains pas. J'adore la vie que je mène et j'en profite au maximum. Et si tout devait s'arrêter, j'ai toujours la possibilité d'aller à l'université.
Comment décrirais-tu Lana Lang ?
Quand la série démarre, Lana est l'une des filles les plus populaires de l'école. Elle est intelligente, mais c'est aussi une pom-pom girl. Cependant, ce n'est pas quelqu'un de superficiel. Très rapidement, on se rend compte qu'elle est volontaire et souhaite réaliser ses propres ambitions. Il y a aussi une grande solitude chez elle. Lana a été très marquée par la mort de ses parents quand elle était jeune. Du coup, elle s'identifie à Clark, car, comme elle, il a été adopté et ne connaît pas ses vrais parents.
Est-ce que tu ressemblais à Lana quand tu étais lycéenne ?
Pas vraiment, même si, comme elle, j'étais bonne en classe. Je n'étais pas très populaire et j'avais très peu d'amis. Beaucoup de filles me détestaient, car elles me trouvaient distante et snob. Mes parents étaient très stricts et je n'ai pas eu le droit de me maquiller avant l'âge de 16 ans. En revanche, je pouvais faire ce que je voulais avec mes cheveux, alors, un jour, je les ai teints en violet ! (rires). Mais, pour en revenir à votre question, Lana est quelqu'un de très généreux qui croit profondément à la bonté de l'être humain. Ce sont des qualités que je respecte et j'espère qu'au fond de moi je suis aussi honnête et gentille qu'elle.
Tu as donc reçu une éducation stricte...
Oui, ma mère est d'origine chinoise et elle a toujours été stricte avec ses enfants. Par exemple, si je ramenais des notes inférieures à 14 sur 20, c'était un vrai désastre. Par ailleurs, je n'ai pas eu le droit de sortir avec un garçon avant d'avoir 16 ans. Néanmoins, ça n'était pas vraiment un problème car, de toute façon, les garçons ont toujours eu peur de me draguer. Apparemment, j'ai un côté intimidant et quelque chose en moi les effraie...
Tu as un petit ami ?
Non. Pourtant, aujourd'hui, je me fais plus souvent draguer qu'avant ! Mais je dois être prudente à présent, parce que certaines personnes ne s'intéressent à vous que parce que vous êtes une célébrité. J'ai envie qu'on s'intéresse à moi à cause de ma personnalité, pas parce que je passe à la télé. Heureusement, j'ai un instinct très sûr. Je sais reconnaître les véritables intentions des gens qui m'entourent.
Quels rôles espères-tu décrocher à l'avenir ?
Je voudrais qu'on me propose d'interpréter des personnages moins gentils que Lana. Des personnages plus complexes et plus dangereux.

Facebook

Publicité

Nuage de tags