Smallville Site Web

Interview de Kristin Kreuk dans TéléStar

Ses ascendances chinoise et néerlandaise lui donnent un charme mystérieux. Belle mais pas "star", Kristin Kreuk la Canadienne mène une carrière sûre et tranquille. A 21 ans, elle a tout l'avenir devant elle.

Cette année, Lana et Clark ne forment plus le couple phare de Smallville. Lana est amoureuse de quelqu'un d'autre...
Oui. J'adore les changements. La saison dernière, nous avons exploré des sentiments très sombres. Cette année, les producteurs ont souhaité revenir à quelque chose de plus sexy et sensuel car l'audience ne suivait pas ! Et moi je suis ravie de donner la réplique à Jensen Ackles.
Vous avez aussi Jane Seymour comme partenaire...
Oui. Elle joue la mère de Jensen. Un rôle complexe et diabolique qui cache un grand secret dont je ne peux encore rien révéler.
Vous continuez à vivre et à tourner la série à Vancouver. Vous aimez ce rythme ?
Je suis comme dans une bulle, protégée de toutes ces sollicitations médiatiques qui m'encombraient l'existence. Je suis née ici, j'y ai ma maison et ma famille, donc je m'y sens parfaitement à l'aise. J'ai dû aller en tout et pour tout à deux premières dans ma vie ! J'ai vraiment l'impression, en restant au Canada, d'avoir pu garder les pieds sur terre !
On vous dit parfois distante, qu'en pensez-vous ?
Je ne me confie pas facilement. Quand j'étais au lycée, cela m'a joué des tours. Et on me prenait pour une fille snob. On me dit froide, voire mystérieuse. Je ne me vois pas comme ça !
Votre vie sentimentale reste très mystérieuse.
Elle ne regarde personne. Adolescente, je ne collectionnais pas les conquêtes. Ce n'était pas mon style. Jusqu'à l'âge de 16 ans, mes parents m'ont interdit de porter du maquillage. Alors, je me cachais parfois pour en mettre. La seule fois où je leur ai menti, c'était pour aller dans une soirée dansante, où je n'étais pas très à l'aise.
Qu'est-ce qui vous fait craquer dans une relation ?
Les longues promenades romantiques, avec des conversations qui tiennent la route ! J'aime les garçons gentils, doux et rassurants. Et qui privilégient la réflexion par rapport aux muscles.
Après la télévision, pensez-vous au cinéma ?
Oui, après une courte scène au côté de Matt Damon dans Eurotrip je vais donner la réplique à Neve Campbell dans Partition une histoire d'amour qui se passe à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Facebook

Publicité

Nuage de tags