Smallville Site Web

Interview de Margot Kidder pour Metro

L'actrice Margot Kidder est connue pour avoir joué Lois Lane en face de Christopher Reeve dans les films de Superman. Elle a aussi été la vedette Kathy Lutz dans The Amityville Horror en 1979, une soit disant vraie maison hantée qui a juste été un remake d'Hollywood. Kidder a fait une dépression nerveuse en 1996 et croyait que la CIA voulait la tuer. Depuis, elle s'est rétablie et continue de jouer dans des téléfilms américains.

De quand date la dernière fois que vous avez vu The Amityville Horror ?
Je dois avouer que je ne l'ai pas vu depuis des années. Je suis une grand-mère de 56 ans - tu ne t'assoies plus vraiment pour regarder un vieux film d'horreur que tu as fait dans ta jeunesse à moins que tu ne sois désespérée au point de le faire pour voir comme tu étais jeune et belle, ou pour voir le corps mince et ferme que tu avais.
La famille impliquée prétend que cela s'est vraiment passé alors que d'autres disent qu'ils ont tout inventé parce qu'ils ne pouvaient pas payer le prêt logement. Qu'en pensez-vous ?
Je suis une vieille cynique. J'adore les films d'horreur parce qu'ils sont très drôles. Ils exploitent ces merveilleuses émotions premières. Rien de fantasmagorique ou de terrible ne s'est passé sur le plateau mais nous devions faire comme si. Nous avons eu une conférence de presse et les journalistes continuaient de parler des choses terribles qui sont censées être arrivées pendant que nous tournions et je leur ai chuchoté "mais il ne s'est rien passé" et ils m'ont fait un gros clin d'oeil. Le jeu auquel ils jouaient était évident.
Alors rien d'effrayant ne s'est produit sur le plateau ?
Non, je me rappelle juste avoir ri des quantités de fois. La réalité des scènes impliquant des sous-sol suintant ou des têtes de porc volant à travers les fenêtres est très drôle. Comment pourrait-on ne pas rire ? Le truc avec les films d'horreur c'est que les fans s'attendent à quelques plaisanteries. Peut-être que je suis supposée dire à quel point j'ai été terrifiée pendant le tournage mais ça a été très marrant.
Dans quels autres films d'horreurs avez-vous joué ?
J'en ai fait quelques-uns dans ma période reine de l'effroi. J'en ai fait un appelé "Black Christmas" qui fut un gros navet aux USA et un autre appelé "Sisters" qui fut le premier film d'horreur de Brian De Palma - il fut un véritable succès. J'en ai fait pas mal avant Superman et, quand je suis allée aux réunions, la plupart de mes fans étaient des fanatiques de films d'horreurs. Je hurle très bien, c'est sûr.
On se souvient plus de vous pour avoir joué Lois Lane dans les films Superman. Y repensez-vous avec tendresse ?
Le premier film Superman a pris une bonne partie de notre vie mais ça a été merveilleux, des heures incroyables pour nous tous. Nous étions jeunes, ma fille était petite, nous tournions à Londres pendant un an et donc nous avons formé une sorte de famille. Je suis maintenant à une place extraordinaire où mes merveilleux petits-enfants, qui sont mon soleil, peuvent me voir dans Superman - c'est un cadeau spécial que les dieux m'ont donné. J'ai marqué des énormes points avec mon petit-fils de trois ans parce que sa grand-mère est amie avec Superman.
Est-ce vrai qu'ils vous ont écarté de Superman III parce que vous vous êtes fâchée avec les producteurs ?
C'est vrai. Ils ont viré le directeur Richard Donner parce qu'ils ne voulaient pas le payer et il est la raison pour laquelle la franchise est devenue un point d'honneur. Il y a une grande partie de Superman II qu'il a fait et que personne n'a jamais vu. Au lieu d'être futée sur ce sujet, j'ai dit certaines grossièretés sur les producteurs dans une interview. Warner Brothers leur a dit que je devais être dans le Superman III à cause des raisons contractuelles mais ils ont écarté Lois en l'envoyant en vacances dans les Bermudes. J'avais 12 lignes dont une était : 'Oh Clark'.
Kate Bosworth joue Lois dans le nouveau film - qui devrait avoir le rôle selon vous ?
Je ne suis plus du tout dans le coup, je ne sais pas qui sont toutes ces actrices. Je n'ai jamais entendu parler de Kate mais je suis sûre qu'elle sera bien. J'aurai aimé avoir un bijou mais ils ne m'en ont pas offert un. Kristin Kreuk qui joue Lana dans [à la télé] Smallville est merveilleuse. Elle est canadienne comme moi et je suis sûre qu'elle aurait été terrible.
Vous avez eu un rôle dans Smallville. Comment était-ce ?
J'ai été dans deux épisodes pour jouer l'émissaire de Christopher Reeve. Il joue Dr Swan mais j'ai eu quelques désaccords avec les personnes de la série en ce qui concerne la manière de traiter la mort de Chris alors je me suis retirée de le faire. Ils voulaient que mon personnage annonce la mort du Dr Swan, ce qui je pense était une exploitation. Je n'arrêtais pas de dire : "Vous ne pouvez pas avoir Margot Kidder/Lois Lane dans ce nouveau personnage versant des larmes sur Dr Swan/Superman/Chris Reeve - ce n'est pas bon." Chris était un de mes amis. Je l'adorais et je pensais que c'était une idée de mauvais goût. C'est une bonne série, c'est sûr, et j'aimerai y être encore mais c'est tout pour les producteurs.
Avez-vous beaucoup vu Chris vers la fin de sa vie ?
Je n'ai pas vu Chris pendant 18 mois avant qu'il ne meurt mais je l'ai rencontré un grand nombre de fois après l'accident. Ce qui était remarquable était sa croissance personnelle à l'intérieur de lui-même. Il est vraiment devenu un modèle pour beaucoup de gens c'était très émouvant et très puissant à voir. Parlons-en. Il était merveilleux. Je m'en souviens comme mon frère et j'ai vu comment cet enfant, m'en souvenant encore, a touché la vie de tant de gens dans le monde.
Faites-vous beaucoup de conventions ? Que pensez-vous des fans farfelus ?
J'en fais certaines. Ce qu'il y a avec les fans farfelus est qu'ils sont vraiment agréables. La première fois que j'en ai fait une, je me suis dit : "Regarde tous ces gens bizarres déguisés en personnages à l'âge de 55 ans". Mais vous oubliez leur apparence et réalisez qu'ils sont terriblement gentils, des gens très marrants. Ils ont vraiment un monde très intéressant.
Vous avez eu une sévère dépression il y a quelques années...
Oh oui, j'en ai fait une. Pour l'amour de Dieu, c'était à la télé à Pékin. Je conseille à vos lecteurs que s'ils vont piquer une crise, de ne pas le faire en public. Faites vos dépressions en privé chez vous. C'était bien, en quelque sorte, puisque j'ai dû faire face à mes démons et m'en débarrasser. J'ai eu quelques épisodes mais je l'ai ai juste rangé sur une étagère. Cette fois, je ne pouvais pas faire ça car tout le monde le savait. Je me suis débrouillée avec le fait que je devais m'en sortir et maintenant je n'ai pas eu de rechute depuis environ dix ans.
Pourquoi avez-vous abandonné l'idée d'écrire votre autobiographie ?
C'était vrai après ma dépression mais, comme je suis devenue émotionnellement et mentalement plus forte, je me suis dit : "Personne ne mérite de savoir les détails intimes de ma vie, sauf moi et ma famille". Donc j'ai dit à Simon & Schuster qu'ils ne pouvaient pas avoir le livre et maintenant je dois rembourser ce qu'ils m'avaient avancé. C'est horrible. J'ai tout dépensé.
Quels projets avez-vous en tête ?
Aucun, je dois trouver un boulot pour payer mes factures. Le truc c'est qu'à mon âge vous êtes obligé de devenir acteur - il n'y pas d'autre choix. Je suis entrain de chercher de nouveaux rôles maintenant.

Facebook

Publicité

Nuage de tags