Smallville Site Web

Interview de Michael Rosenbaum dans Séries Mag n°28

Quelle est la chose la plus agréable dans ta nouvelle célébrité ?
Je vais nous donner un exemple. Il quelques semaines, j'étais invité à une soirée à Los Angeles, où se trouvait l'un de mes héros, le réalisateur Quentin Tarantino ["Kilt Bill"]. Je n'aurais jamais osé aller l'aborder. Mais dès qu'il m'a vu, il a crié à travers la pièce : "Hey, c'est Lex Luthor ! J'adore la série." C'était génial, je n'en revenais pas. C'est le genre de chose qui ne m'était jamais arrivée avant "Smallville", et je dois dire que c'est une sensation très agréable.
Est-ce que tu te doutais que la série connaîtrait un tel succès à travers le monde ?
Même après avoir tourné le pilote, je n'étais pas convaincu que "Smallville" ferait un carton. Mais quand on m'a envoyé le premier épisode et que je l'ai regardé tranquillement chez moi, j'ai compris que j'avais décroché le gros lot. J'avais les larmes aux yeux et j'ai appelé mes parents en lui disant : "ça y est, je suis enfin à l'affiche d'un succès". Avant cela, je n'avais jamais été aussi sûr de moi concernant les films ou les séries dans lesquelles j'avais joué. Mais quand c'est bon, on sait immédiatement que ça va marcher.
Tu tiens le rôle de Lex depuis maintenant trois ans. Tu ne te lasses pas de jouer toujours le même rôle ?
Non, parce que Lex évolue constamment. Il tente désespérément de bien faire, mais ces efforts sont toujours contrecarrés par son père ou même par Clark. Dans la saison 3, je me suis tout particulièrement amusé à jouer un Lex manipulateur. J'adore cet aspect de sa personnalité. Il est capable de jouer avec les êtres humains comme si c'était des marionnettes. Et puis. Cette année, j'ai aussi eu l'occasion d'incarner un Lex qui perd la tête, et ça, c'était un vrai bonheur. Jouer ce personnage m'a permis d'interpréter des sentiments que je n'avais jamais exprimés face à une caméra.
Lex va inévitablement devenir l'ennemi juré de Superman, pourtant la plupart des fans de "Smallville" le trouvent sympathique. Tu ne crois pas que ça va être difficile de faire accepter au son passage vers le côté obscur ?
Non, parce que quand Lex deviendra vraiment m échant, j'ai envie que les gens comprennent pourquoi il en arrive là. Plus les épisodes se concentrent sur les relations conflictuelles entre Lex et Lionel et le passé de Lex, plus il sera facile de faire accepter aux téléspectateurs que l'évolution de mon personnage était inévitable. Même s'il fait tout pour résister à son destin, Lex est constamment trahi par les personnes qu'il aime. Tout le monde ne cesse de lui mentir, son père, Clark, les Kent,... Il va finir par en avoir assez et j'ai hâte de voir ça. Les personnes qui l'entourent devraient faire preuve d'un plus grand respect envers lui, parce que un jour, il va vraiment craquer et ça faire très mal...
Quel est ton épisode préféré cette saison ?
"Memoria" [l'épisode n°19 traduit en France par "La mémoire dans la peau"], car on y découvre enfin la vérité sur le passé de Lex et ce qui est réellement arrivé à son frère Julian. J'étais ravi que les scénaristes se décident à explorer l'enfance de Lex. L'un de mes épisodes préférés l'année dernière était "A.D.N.". J'adore la scène où le petit Clark touche le visage de Lex dans la voiture des Kent. C'était un moment très touchant. Ce sont des scènes comme ça qui marquent le public...
Comment les relations entre Clark et Lex vont-elles changer la saison prochaine ?
Je ne veux pas vous en dire trop, mais sachez que les mensonges de Clark exaspèrent de plus en plus Lex. Il sait qu'il lui ment et ça le rend cinglé. Lex lui a donné à plusieurs reprises l'occasion de lui dire toute la vérité, mais Clark tente toujours de lui faire croire que c'est une coïncidence s'il se trouve au bon endroit au bon moment. La vérité, c'est que Clark est un sale menteur. Franchement, si j'étais lui, je ne mentirais pas à mes amis. Mais bon, s'il était plus honnête, il n'y aurait plus de série, alors...
En plus de ton rôle dans "Smallville", tu prêtes aussi ta voix au personnage de Flash dans le dessin animé "La Ligne Des Justiciers" [diffusé en version originale sur "Cartoon Network"]. Tu aimerais tenir ce rôle au cinéma ?
Oh oui, j'adorerais ça ! Si Flash devait devenir un héros de cinéma, je serais prêt à tenir le rôle. Mais le seul problème, ce sont mes jambes. Elles sont trop maigres, de vraies jambes de poulet ! [rires] Alors, il faudrait absolument me doubler pour les scènes où je suis en costume !
Selon toi, parmi tous les super héros, lequel est le plus fort et lequel est le plus faible ?
Superman est indéniablement le plus costaud de tous. Mais le plus faible... Euh... Wonder Woman, peut-être. Attendez n'imprimez pas ça, les, femmes vont croire que je suis un sale macho ! [rires] Mais, franchement, Wonder Woman n'a pas grand-chose comme super pouvoirs. Alors, non, vraiment, désolé les filles, mais je dois bien admettre que c'est la plus faible de tous ! [rires]

Facebook

Publicité

Nuage de tags