Smallville Site Web

Interview de Michael Rosenbaum dans Séries Mag HS n°4

Après des années de galère, Michael Rosenbaum a enfin trouvé un rôle à sa mesure. Lex Luthor lui a permis de prouver qu'il était autre chose qu'un acteur comique, même si l'humour reste sa marque de fabrique.

Quelles sont tes relations avec tes partenaires ?
Excellentes. Tom et moi nous soutenons mutuellement. Nous sommes très à l'aise dans nos scènes communes et nous improvisons souvent. J'aime aussi beaucoup travailler avec John Schneider et Annette O'Toole, malheureusement nous avons peu de scènes ensemble. Quant à Kristin, j'apprends énormément à son contact. C'est la plus jeune d'entre nous, mais elle est très mûre et très intelligente. Elle est aussi extrêmement sérieuse et quand elle me voit faire des pitreries sur le plateau, elle se dit que je suis cinglé. Mais ça ne pose pas de problème entre nous. Nous avons un vrai respect l'un pour l'autre, même si nous sommes très différents. En revanche, Sam et Allison ne sont pas les derniers à faire des blagues sur le plateau.
Tu as un exemple à nous donner ?
Dès que quelqu'un nous parle ou raconte une histoire, nous avons l'habitude de faire semblant de nous endormir. Parfois, nous nous mettons même à ronfler. Un jour, je discutais avec le réalisateur quand, soudain, j'ai entendu d'énormes ronflements derrière moi. Je me suis retourné et j'ai constaté que toute l'équipe - acteurs et techniciens compris - faisait semblant de dormir ! Ils m'ont bien eu. J'étais mort de rire...
Lex est condamné à devenir l'ennemi de Superman. Selon toi, quel événement va le transformer en méchant ?
Je pense que Lex va se sentir trahi par Clark et toutes les autres personnes qui comptent pour lui. Il n'y a rien de pire que d'être trahi par quelqu'un qu'on aime. Il y a quelques années, j'avais un ami pour lequel j'aurai fais n'importe quoi. Mais un jour, je l'ai surpris en train de draguer la fille dont j'étais amoureux. Ca m'a brisé le coeur. Je ne savais pas trop quoi faire, mais j'étais furieux et j'avais vraiment envie de me venger. Cela dit, je ne crois pas que Lex ferait ce genre de choses. Il ne s'interposerait jamais entre Clark et Lana. Il ne ferait rien qui puisse compromettre son amitié avec Clark.
Comment fais-tu pour trouver le bon équilibre entre le côté dangereux de Lex et ses efforts pour devenir quelqu'un de bien ?
J'essaie d'interpréter Lex de manière aussi ambiguë que possible. Je censure systématiquement les répliques dans lesquelles il a l'air trop méchant. Je ne veux pas qu'il évolue trop vite vers le côté obscur. Il faut que je garde une certaine marge de manoeuvre pour les saisons à venir. Le processus sera long et graduel. Sa transformation se fera par étapes et cela permettra au public de comprendre comment il en est arrivé là. Quand je rentre dans la peau de Lex, je garde à l'esprit qu'il se bat contre sa nature et son destin tous les jours. Je l'interprète comme s'il allait parvenir à s'en sortir et devenir quelqu'un de vraiment bien. Lex a vraiment de bonnes intentions et c'est dommage que Jonathan Kent et d'autres ne voient pas cela.
Est-ce que ta nouvelle célébrité est difficile à supporter ?
Non, ça fait tellement longtemps que je travaille pour en arriver là que je ne vais pas m'en plaindre. Il est vrai qu'avec mon crâne chauve, je suis l'acteur que les fans reconnaissent le plus facilement. Alors parfois, pour sortir, je mets un chapeau et même de temps en temps une fausse moustache, juste pour m'amuser. Mais je n'ai jamais eu de problèmes avec mes fans.
Tu as tourné trois films depuis "Smallville". Penses-tu que ta célébrité t'a aidé à décrocher ces rôles ?
Quand j'ai accepté de me raser la tête, j'avais peur qu'on ne me propose plus aucun rôle. Mais c'est l'inverse qui s'est produit, Dieu merci. Depuis que je suis chauve, les gens ont l'impression que j'ai plus de talent. C'est vraiment étrange. Dans mes deux derniers films, je porte une perruque et le fait que je change de tête pour chaque rôle incite les producteurs à croire que je peux désormais tout jouer. Mais j'ai toujours été comme ça, c'est juste la perception des autres qui a changé.
On raconte que tu veux devenir réalisateur, c'est vrai ?
Oui, j'ai écrit un scénario qui se déroule dans ma vie natale, dans l'état de l'Indiana. J'aimerai le tourner l'année prochaine.
Qu'est-ce que tu penses de la figurine à ton effigie ?
Je trouve ça génial, mais il faut savoir en rire. Mes amis m'ont immédiatement mis en boîte en s'amusant à mettre la figurine dans des positions très embarrassantes. [rires]
Est-ce que tu as une petite amie ?
Non, je suis célibataire. J'attends que Gwyneth Paltrow m'appelle ! [rires] J'ai le béguin pour elle depuis longtemps et je fais même des rêves où elle apparaît ! Ca rendait mon ex-petite amie complètement folle. Quand je parlais de Gwyneth, elle me disait : "Arrêtes un peu, pourquoi tu ne sors pas avec elle si elle te plaît tellement ?". Et je répondais invariablement que c'était impossible car je n'avais rien de Brad Pitt. Cela dit, si Gwyneth ne me contacte pas, sachez que je suis ouvert à toute proposition. [rires]

Facebook

Publicité

Nuage de tags