Smallville Site Web

Interview de Michael Rosenbaum dans TéléStar

Quelle impression cela vous fait d'incarner celui qui va devenir le héros le plus méchant de tous les temps ?
C'est génial (rire) ! Petit, j'aurais bien sûr rêver d'être Superman, mais c'est plus excitant incarner un personnage bourré de défaut.
Pour l'heure, Lex, votre personnage, est un garçon plutôt sympathique. Qu'est-ce qui va le pousser à devenir aussi mauvais ?
Tout un tas de circonstances sur lesquelles je ne vous dirai rien. Pour la bonne raison que je ne les connais pas encore moi-même.
Comment définiriez-vous ce héros ?
Il peut ressembler à votre meilleur ami et, soudain, si vous vous mettez en travers de sa route, révéler la sombre face de sa personnalité.
Êtes-vous aussi comme ça ?
(Il prend une voix menaçante.) Oui. Si l'on me dit ou me fait quelque chose d'extrêmement déplaisant, alors là, c'est fini.
Dans Smallville, vous êtes totalement chauve. Au quotidien aussi ?
Pas du tout. Au contraire je suis plutôt poilu. Cela prend une heure et demie pour me rendre imberbe. Pas un seul poil ne doit rester.
Et vous n'avez pas hésité à vous faire raser le crâne ?
Si. Je me suis dit que mes amis allaient se moquer de moi. Mais, finalement, je me suis rendu compte que les femmes - en tout cas, celles qui me plaisent - sont folles de mon crâne rasé.
Et parmi elles, vous avez rencontré la femme idéale ?
Non, j'attends toujours Gwyneth Paltrow. Je recherche en fait une fille qui saurait me faire rire, qui aimerait s'amuser avec moi mais qui, dans le même temps, accepterait de me laisser sortir avec mes copains.

Facebook

Publicité

Nuage de tags